Accueil

Financial Europe (Email)
L'agence financière européenne
Recherche sur fee-euro.com:

   

Tous nos articles
Actualités d'Europe
Entreprises
Euro
Finances
Technologies
Bourse
Energie


Services
LG IT Index
Convertisseur de devises

FE(E)
A propos de FE(E)
Conditions d'utilisation
FE(E) et votre vie privée
Contactez nous

Annonceurs
Publicité


La guerre des banques et des gouvernements La guerre des banques et des gouvernements
 
Voici pourquoi les gouvernements et les financiers s’affrontent sur le contrôle de la finance. Et la banque, dominant les marchés, attaque l’euro et la Grèce.
 
Philippe Rombaut à Bruxelles
 
Le krach menace : les vingt-trois Etats membres de l’Union européenne (UE), liées par le Pacte de l’euro, tentent de sauver, fin 2011, la Grèce endettée qui pénalise l’Union Economique et Monétaire (UEM). L’homo economicus souffre : en Espagne, « los indignados » campent à la Puerta del Sol et en Grèce, « den plirono » ne veulent pas payer. L’euro est-il en danger ? En fait, ministres et financiers s’affrontent sur une question : réguler ou non la banque, l’assurance, la bourse. Bref contrôler les marchés. D’un côté, il y a l’Etat qui entend réglementer la finance, pour stabiliser l’économie. Et de l’autre côté, il y a la banque qui veut réduire l’Etat, pour garder sa liberté économique. Les marchés, préservant leur indépendance, attaquent, tour à tour, via les agences de notations, les gouvernements américains et européens. Des banques américaines, dominant les marchés et défendant le dollar, dénigrent la monnaie européenne, via la Grèce déficitaire, talon d’Achille de la zone euro. Les Européens, divisés en pays membres, situés dans ou hors de l’UEM, tentent de sauver la Grèce et l’euro avec la Commission européenne (CE) et le Fonds Monétaire International (FMI), dont le directeur est arrêté par la police américaine. Une guerre sourde, opposant l’euro et le dollar, se déroule à la faveur de la crise : les puissances, l’Amérique et la Chine, créancière de Washington, veulent se payer sur l’Europe.   
 
Déréguler la finance ? Tout commence avec la libération du marché. Après la fin des Trente Glorieuses, Reagan et Thatcher libéraient les marchés. Washington et Bruxelles déréglementaient la banque, l’assurance et la bourse. Consigne : « no barriers », pas d’obstacles. Comment l’UE dérégule tout ? Les représentants de la CE et ceux de la finance négocient la dérégulation des marchés financiers, dans l’UE, au sein de comités techniques européens. Dans ces comités bruxellois, la banque américaine, actionnaire des bourses de New York et de Londres, est alors majoritaire, tandis que la banque européenne est minoritaire. A Bruxelles, la Direction Générale des « marchés » à la CE prépare, de 2004 à 2006, une directive européenne sur le « système de compensation, de règlement et de livraisons ». Il s’agit du transport de l’argent qui est géré par des entreprises financières, appelées « chambres de compensation ». Les transporteurs financiers sont liés aux banques américaines ou européennes. Le texte de la directive CE est écrit par les fonctionnaires de la CE, qui coordonnent des comités techniques européens (CESR, CESAME), réunissant des représentants des gouvernements européens et ceux des banques européennes et américaines basées à Londres.


.../...                                                  

(le vendredi 25 novembre 2011.)
Version complète de cet article.


La consultation et l'usage de ce document sont soumis à nos conditions générales de consultation et d'abonnement. Ce document provient du site de l'agence financière européenne.
Adresse du document:
http://www.fee-euro.com/cgi-bin/cgiwrap/reddawn/view.html?id=601

L'agence financière européenne / Financial Europe (Email)
176 Rue Joseph II    B-1000 Bruxelles    Belgique
Tèl / Fax: +32 2 230 92 74    www.fee-euro.com


Mon compte abonné
Inscrivez vous !

 Modifier mon code secret
 Mes coordonnées
 Mon historique
 Détruire mon compte

 Conditions générales
 FE(E) Scoop
 Nos tarifs

 Contactez nous