Accueil

Financial Europe (Email)
L'agence financière européenne
Recherche sur fee-euro.com:

   

Tous nos articles
Actualités d'Europe
Entreprises
Euro
Finances
Technologies
Bourse
Energie


Services
LG IT Index
Convertisseur de devises

FE(E)
A propos de FE(E)
Conditions d'utilisation
FE(E) et votre vie privée
Contactez nous

Annonceurs
Publicité


Guerre monétaire : le dollar contre l'euro Guerre monétaire : le dollar contre l’euro

Les Vingt-Sept, dans ou hors de l’euro, négocient la régulation financière, pour les sommets du G20 et d’Europe Asie, sur fond de tensions monétaires.

Philippe Rombaut, à Bruxelles

Paix ou guerre monétaire : le 16 septembre 2010, à Bruxelles, le Conseil européen réunit les vingt-sept chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union européenne (UE). Les Vingt-Sept veulent relancer les relations extérieures de l’UE, en s’appuyant sur le traité de Lisbonne et en abordant une vaste négociation mondiale consacrée à la crise économique. Au menu : sommets des puissances du G7 et du G20, du Fond Monétaire International (FMI), du sommet Europe Asie (ASEM) et du sommet UE-Chine. Enfin, la réforme de la finance et de la gouvernance dans l’UE. Les Vingt-Sept coordonnent-ils leurs efforts en politique étrangère et en politique économique et les Seize de l’euro restent-ils encore unis sur fond de banqueroute ? Dans les coulisses, le Président français, Nicolas Sarkozy, et le Président de la Commission européenne (CE), José Manuel Barroso, s’affrontent sur le problème social de Roms, venus de Roumanie ou de Bulgarie, derniers pays entrés dans l’UE. Et les Européens surmontent à peine leurs divisions, pour négocier avec les puissances américaine, russe et chinoise les tensions commerciales et monétaires. Quand le trio infernal -le dollar, l’euro et le yuan- agite le marché encore libre.

Quelles mesures prendre contre la crise ? Le 16 septembre 2010, le Conseil européen approuve le « rapport intermédiaire », remis par le groupe de travail sur la gouvernance économique. Et il applaudit aux « importants progrès », réalisés durant le semestre 2010, et à l’installation des comités européens, chargés de la surveillance macroéconomique. Les comités européens économiques doivent à la fois corriger en temps utile les « écarts et les déséquilibres de compétitivité non rentables » et veiller au renforcement des budgets nationaux des Etats membres de l’UE. Le groupe de travail sur la gouvernance économique, présentant son rapport final au Conseil européen en octobre 2010, doit alors proposer les mesures destinées à orienter le travail législatif européen, consacré aux marchés financiers. L’Europe, imitant Barack Obama, entend superviser la  haute banque.

.../...                             

(le mardi 19 octobre 2010.)
Version complète de cet article.


La consultation et l'usage de ce document sont soumis à nos conditions générales de consultation et d'abonnement. Ce document provient du site de l'agence financière européenne.
Adresse du document:
http://www.fee-euro.com/cgi-bin/cgiwrap/reddawn/view.html?id=595

L'agence financière européenne / Financial Europe (Email)
176 Rue Joseph II    B-1000 Bruxelles    Belgique
Tèl / Fax: +32 2 230 92 74    www.fee-euro.com


Mon compte abonné
Inscrivez vous !

 Modifier mon code secret
 Mes coordonnées
 Mon historique
 Détruire mon compte

 Conditions générales
 FE(E) Scoop
 Nos tarifs

 Contactez nous