Accueil

Financial Europe (Email)
L'agence financière européenne
Recherche sur fee-euro.com:

   

Tous nos articles
Actualités d'Europe
Entreprises
Euro
Finances
Technologies
Bourse
Energie


Services
LG IT Index
Convertisseur de devises

FE(E)
A propos de FE(E)
Conditions d'utilisation
FE(E) et votre vie privée
Contactez nous

Annonceurs
Publicité


Le Conseil des ministres européen avertit les "soeurs" du pétrole
Le Conseil des ministres européen avertit les « soeurs » du pétrole

Les Européens et les Américains, les Russes et les Chinois se livrent à une guerre sans répit de l’énergie.

Philippe Rombaut à Bruxelles

Le prix du baril bondit à près de 70 dollars : les vingt-cinq ministres européens des finances, réunis au Conseil (ECOFIN) les 9-10 septembre 2005, rappellent, à l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) et aux compagnies pétrolières, leurs responsabilités. La flambée de l’or noir, provoquée par la guerre d’Irak, le terrorisme ou le cyclone « Katrina » en Louisiane, paralyse l’économie de l’Union européenne (UE). Pourquoi les Vingt-Cinq échouent à s’unir, pour préserver la sécurité de l’approvisionnement énergétique de l’UE ? La Commission européenne (CE) éprouve des difficultés à faire appliquer par les Etats membres de l’UE la libéralisation du gaz et de l'électricité et à pouvoir coordonner les réserves pétrolières restant du ressort national.

Pourquoi la libéralisation CE du gaz et de l’électricité tarde-t-elle ? Fin 2004, la CE approuve la restructuration de British Energy (BE), le grossiste vendeur d’électricité, possédant six centrales nucléaires au Royaume Uni et deux en Ecosse. Mario Monti, alors le commissaire à la concurrence (2000-2005), croit que BE peut survivre grâce à la réforme et aux subsides. Le gouvernement de Tony Blair verse 650 millions de livres à BE, afin de procéder au « déclassement » des centrales nucléaires. A condition que l’aide de l’Etat britannique, permise par la CE, ne servent pas à la concurrence, comme « le négoce de l’électricité » aux grandes entreprises clientes. C’est-à-dire « casser les prix ». British Energy survit-elle sur le marché ?

.../...                    


(le vendredi 23 septembre 2005.)
Version complète de cet article.


La consultation et l'usage de ce document sont soumis à nos conditions générales de consultation et d'abonnement. Ce document provient du site de l'agence financière européenne.
Adresse du document:
http://www.fee-euro.com/cgi-bin/cgiwrap/reddawn/view.html?id=507

L'agence financière européenne / Financial Europe (Email)
176 Rue Joseph II    B-1000 Bruxelles    Belgique
Tèl / Fax: +32 2 230 92 74    www.fee-euro.com


Mon compte abonné
Inscrivez vous !

 Modifier mon code secret
 Mes coordonnées
 Mon historique
 Détruire mon compte

 Conditions générales
 FE(E) Scoop
 Nos tarifs

 Contactez nous